Conditions pour obtenir un bon taux immobilier

Quelles sont les conditions pour obtenir un bon taux de crédit immobilier ?

Il faut savoir que le taux de votre crédit immobilier sera déterminé en fonction de votre profil en tant qu’emprunteur c’est à dire de la qualité de votre dossier de demande de financement. Quels sont les paramètres pris en compte ?

L’apport personnel

En premier lieu l’apport personnel est un élément de première importance, plus l’apport sera élevé par rapport à la valeur du bien plus le taux pourra être bas. Par exemple un apport de 40% de la valeur du bien signifie que la banque ne vous prêtera que 60% de la valeur du bien et vu que la garantie du banquier c’est le bien immobilier lui même, en cas de difficulté ou d’impossibilité de rembourser votre  prêt immobilier la banque sera certaine de récupérer son capital en vendant votre bien puisque sa valeur est bien supérieure à celle du capital restant du. En revanche dans le cas inverse, si l’apport est nul par exemple et en cas de baisse importante des prix de l’immobilier la vente de votre bien ne couvrira pas le montant restant du à la banque. Il est donc clair que plus l’apport est important plus le risque est faible pour l’organisme prêteur et par conséquent vous pourrez prétendre au meilleur taux actuel.

La durée de remboursement

Le second point à prendre en compte est la durée de remboursement de votre prêt. Plus la durée est longue plus il y aura de risque d’incident de remboursement, c’est logique surtout dans les conditions économiques actuelles. Dans ce cas vous comprendrez que plus vous pouvez rembourser rapidement de crédit immobilier plus le risque pour la banque est faible et meilleur pourra être votre taux de financement.

Le taux d’endettement

Le troisième point et non le moindre c’est votre taux d’endettement qui est directement lié à votre capacité d’emprunt. Le taux d’endettement représente la part de vos remboursements d’emprunts, des pensions à verser ou des loyers à payer par rapport à votre revenu. Il est généralement admis que ce taux d’endettement ne doit pas dépasser 30%, cependant si vos revenus sont importants ce taux d’endettement peut être dépassé. C’est souvent le cas si vous disposez d’un patrimoine important aussi bien immobilier que financier qui intéresse la banque au premier plan en terme de gestion de patrimoine.

Les taux bonifiés

Le quatrième point c’est la possibilité de souscrire un prêt bonifié comme le prêt à taux zéro en complément du financement principal de la banque. L’avantage c’est qu’avec ce type de prêt complémentaire vous faites baisser le taux global de votre prêt immobilier.

Le prêt à taux zéro est intéressant mais vous pouvez également souscrire un prêt épargne logement, un prêt patronal, un prêt conventionné, etc…

Si vous avez des travaux de rénovation, pensez également aux crédits d’impôts ou à l’éco-prêt travaux ou aux différentes aides de l’Anah.

Certains de ces prêt bonifiés sont pris en compte par la banque comme des apports personnels ce qui vous permet de baisser votre taux d’endettement et ainsi de bénéficier d’un meilleur taux sur le prêt immobilier bancaire principal.

Prendre en compte le TEG

Le TEG est un taux qui est calculé en prenant globalement en compte le taux d’intérêt de base de votre crédit, le frais liés à l’étude et à la souscription de votre crédit ainsi que les frais de garantie et d’assurance.

Pour comparer les offres de prêt immobilier de plusieurs banques c’est très facile avec le TEG puisque le TEG le plus faible correspondra au crédit immobilier le moins cher. C’est la raison pour laquelle nous conseillons de comparer les meilleurs taux immobilier en ligne avec des comparateurs comme www.moncreditmoinscher.com.

Bien négocier son crédit immobilier

Il faut savoir qu’un banquier sera plus facilement disposé à vous consentir un effort s’il gère vos comptes bancaires. La domiciliation des revenus est la première des conditions pour bien négocier, cela permet à votre banquier de vous vendre une carte bancaire et de vous faire payer tous les frais engendrés par les différentes opérations de banque.

La cerise sur le gâteau c’est quand vous disposer d’épargne du type livret bancaire, assurance vie ou compte titre. C’est placement sont générateur de frais pour la banque et pour vous attirer en contrepartie vous aurez droit au meilleur taux. Sachez en profiter !

L’assurance de prêt ou assurance emprunteur

L’assurance de prêt représente un coût important qui est intégré dans le TEG de votre prêt immobilier. La loi a récemment été modifiée et aujourd’hui vous avez plus de liberté de négociation puisque après la signature de votre contrat de prêt vous avez une période d’un an pendant laquelle vous pouvez remplacer votre assurance emprunteur initiale par un autre contrat d’assurance moins cher sans remettre en cause le contrat de prêt actuel.

Si vous êtes jeune, non fumeur et en bonne santé il est vivement conseiller de faire une délégation d’assurance e prendre une assurance externe à la banque.

Les pénalités de remboursement anticipé

Vous pouvez également demander l’annulation des pénalités généralement prévues en cas de remboursement anticipé de votre prêt immobilier. Ces pénalités sont généralement dues lorsque vous remboursez votre prêt immobilier par anticipation c’est à dire avant le terme du contrat.

Ces pénalités sont appliquées par exemple en cas de baisse de taux  du marché si vous procédez à un rachat de votre crédit immobilier actuel pour obtenir une meilleure offre. Ceci est dissuasif car elle augmente le coût du rachat de crédit qui peut ne plus être rentable. Dans ce cas vous devrez privilégier une simple renégociation avec votre banque au lieu d’un rachat de crédit.

Faire appel à un courtier en crédit immobilier

Si vus ne vous sentez pas de négocier directement avec des banques ou si vous n’avez pas le temps matériel de le faire, vous pouvez faire appel à un courtier en prêt immobilier que vous pourrez trouver sur internet.

Le courtier négociera pour votre compte avec les établissements financiers et il pourra vous obtenir des conditions intéressantes aussi bien en terme de taux mais également au niveau des frais ou de l’assurance emprunteur.

Le service d’un courtier est payant dans la majorité des cas, et son coût devra être pris en compte dans le TEG qui sera calculé par la banque.

Les commentaires sont fermés.